• Cliquer sur nos images pour avoir accès aux informations.
  • Projets antérieurs

    PÉROU

    Kalapata : Associations d’écoliers

    Région : Bassin amazonien, autour d’Iquitos (région Loreto)
    Villes : 4 villages du fleuve Momón (Centro Fuerte, Roca Fuerte, Gen Gen et Grau)

    Période de réalisation : 2000 à aujourd’hui

    Partenaires locaux :

    L’association Médecins Aux Pieds Nus d’Iquitos (MAPN-Iquitos) créée en avril 2001 pour assurer la gestion des projets de manière autonome ; l’organisation est désormais autonome et reçoit une aide ponctuelle correspondant à leurs programmes.

    Actions réalisées et qui se poursuivent :

    - Création d’associations d’enfants et d’adolescents.
    - Construction d’un local et création de jardins dans chaque village.
    - Construction d’un bassin de pisciculture et formation en élevage.
    - Mise en place d’un programme de micro-commerce et formation en gestion et organisation collective.
    - Construction d’un four à pain dans plusieurs villages et formations locales par un boulanger professionnel.
    - Réalisation d’ateliers éducatifs et d’activités culturelles (alimentation, hygiène, jardinage, plantes médicinales, couture, artisanat, menuiserie, etc).
    - Réouverture d’un collège local avec mise en place d’une structure permanente pour une responsabilisation collective des charges de cette école

    Effets des projets :

    - Amélioration du niveau sanitaire, alimentaire et économique des familles.
    - Promotion de la place des jeunes dans les prises de décisions concernant leur village.
    - Régression des problèmes de carences alimentaires.
    - Apprentissage et partage des connaissances traditionnelles par les jeunes
    de la région,
    - Mise en évidence de l’amélioration de la qualité de vie par les résultats de la scolarisation
    - Gestion rationnelle et écologique des ressources locales.

    Restingua : La voix citoyenne des jeunes de la rue
    Ville : Iquitos
    Période de réalisation : 1996 à aujourd’hui

    Partenaires locaux : MAPN-CA appuie l’organisme à but non lucratif « la Restinga » qui a été créée en octobre 1996 à Iquitos (Pérou). Cette association travaille avec des enfants et des adolescents en situation difficile qui vivent ou qui travaillent dans la rue.

    Programmes réalisés et qui se poursuivent de façon autonome maintenant:

    - Cantine La Restinga : appui nutritionnel aux enfants et aux adolescents travailleurs des rues qui participent aux programmes « école ouverte » de renforcement scolaire et d’ateliers pédagogiques.
    - Atelier 254 : accueil et encadrement des enfants et des adolescents de la rue qui se trouvent dans des situations graves.
    - École ouverte : programme réalisé en coordination avec les collèges ce qui permet de sensibiliser les professeurs aux réalités des enfants et adolescents travailleurs des rues et de les former à des techniques éducatives participatives et pédagogiques adaptées.
    - Bibliothèque sans livre : création d’un centre multimédia à l’attention des écoliers des quartiers pauvres d’Iquitos afin de leur permettre l’accès aux technologies de l’information pour leurs devoirs scolaires.
    - Habla Barrio : programme de lutte contre la délinquance juvénile qui propose une série d’activités alternatives s’adressant spécialement aux jeunes de culture urbaine. L’objectif principal est de leur permettre d’avoir une reconnaissance au sein de leur quartier en s’affirmant dans des actions positives.
    - Micro-entreprise d’artisanat : développement de compétences pour la confection de produits d’artisanat.
    - Solidarité en ligne : Après avoir reçu une formation en réalisation et en montage vidéo, les jeunes réalisent des courts-métrages et des émissions régulières pour un réseau de télévision communautaire local.

    Effets des programmes :

    - Développement d’habiletés artistiques et de communication.
    - Amélioration de la santé des enfants et des adolescents de la rue.
    - Réinsertion scolaire et familiale et régularisation des documents d’identité.
    - Prévention de la toxicomanie, de la prostitution et de l’itinérance.
    - Réduction du décrochage scolaire et meilleur rendement scolaire.
    - Réduction de la violence et de la délinquance chez les jeunes.
    - Stimulation de l’économie locale et sociale.